ACOUPHENES ET REFLEXOLOGIE

Ca siffle, ça bourdonne, ça souffle, ça vrombit, on a une abeille au fond de l’oreille, non, un essaim d’abeilles, non un ventilateur, un moteur…bref, c’est insupportable, permanent, et ça pourrit la vie. Que faire quand on a des acouphènes ?

DEFINITION

L’acouphène est la perception d’un son, unilatéral ou bilatéral, d’intensité variable, ressemblant à un chuintement, un sifflement ou un bourdonnement, sans qu’il y ait de véritables sons arrivant dans l’oreille.

Actuellement, en France, 15% de la population adulte souffre d’acouphènes. Chaque année, 200 000 nouveaux cas apparaissent.

Face à cette « épidémie », la médecine allopathique cherche des causes aussi différentes que : un défaut structurel de l’oreille interne, des anomalies vasculaires, un environnement sonore agressif, une hypertension artérielle, otite, une presbyacousie (en vieillissant), un bouchon de cérumen, du diabète, des troubles des mouvements de la mâchoire, une cervicalgie….etc.

Malgré toutes les investigations, et bien qu’ayant déterminé des causes évidentes (trou dentaire, arthrose cervicale, fatigue…), aucun traitement allopathique ne parvient à les faire disparaître, ni même souvent, à les atténuer. Les médecins s’avouent impuissants, et les « malades » déprimés.

Je propose une autre approche, d’ordre énergétique.

L’ENERGIE DU REIN ET DU FOIE

En médecine traditionnelle chinoise, les acouphènes ont principalement deux origines énergétiques : le rein ou le foie.

Le rein : en médecine chinoise, le rein gouverne l’oreille et un trouble de l’énergie de cet organe pourra, en conséquence, avoir une incidence sur tous les troubles auditifs mais aussi sur les vertiges.

Dans le cas d’un déficit de l’énergie du rein, les acouphènes seront plutôt de nature sourde ou se manifesteront par un sifflement grave. Ces symptômes sont, dans ce cas, souvent accompagnés de fatigue générale, frilosité, transpiration nocturne, perte de mémoire, lombalgie, faiblesse des genoux, manque de concentration…

Et les acouphènes sont accrus lors des périodes de surmenage intellectuel ou physique ou en cas d’angoisse trop prononcée.

Le foie : au-dessus de l’oreille passe le méridien de la vésicule biliaire, elle-même liée au foie dans sa relation énergétique. Le foie régit les vaisseaux et filtre le sang.

Si son énergie est bloquée, les acouphènes seront plutôt de nature aiguë, accompagnés de vertiges et de palpitations dans l’oreille.

Ces symptômes seront accompagnés d’irritabilité, dépression, réveil nocturne, tension oculaire, hypertension essentielle, problème pour prendre des décisions, perte de libido ou maux de tête.

Lorsque le foie est en cause, les acouphènes peuvent être déclenchés par un excès alimentaire, une colère, une contrariété ou le non-deuil d’un événement (décès, divorce, perte d’un emploi…).

La Réflexologie Plantaire

En cas de bourdonnement, je stimulerai les zones réflexes du Rein et surtout de la Vessie afin de leur redonner de l’énergie..

En cas de sifflements, je disperserai l’énergie des zones réflexes du Rein et de la Vessie, ainsi que du Foie et de la Vésicule Biliaire : on a alors des sujets hypertendus, irritables et dont les yeux ont facilement des problèmes.

Quelques précision sur la reflexologie plantaire ? suivez le guide

Pour ma part je conseille de traiter tous les orteils, en particulier, le 4ème, la zone de la trompe d’Eustache, mais aussi les espaces interdigitaux et la base des orteils pour un travail de drainage.

Sans oublier la base du Gros Orteil, en tournant autour, puis les différentes zones de stress.

Je stimulerai donc tous ses points et j’y associerai un jeu de réification.

DITES STOP AUX ACOUPHENES

Enregistrer